Pour ceux qui n’en ont jamais entendu parler et ceux qui pensaient tout savoir : que sont les métadonnées, à quoi et à qui servent-elle, comment bien les remplir…

Photo by rawpixel on Unsplash

Les métadonnées, qu’est-ce que c’est ?

Le terme général de métadonnées désigne des données “annexes” par rapport à la donnée principale.
Lorsqu’on a affaire à des images, la donnée principale est l’ensemble des pixels qui la constituent, les données annexes sont celles qui vont accompagner ces pixels dans le même fichier pour fournir diverses informations décrites plus loin, dont celles sur l’auteur et ses droits.

Les métadonnées de crédit en particulier permettront à la personne qui trouve une photo de savoir à qui elle appartient. Oui, elles ont le même rôle que les étiquettes cousues par votre maman sur vos affaires !

Confusion fréquente

On confond souvent les métadonnées d’image avec:

  • Les métadonnées de la page HTML: ce sont des informations utilisées par les moteurs de recherche pour référencer des pages, leur format suit la norme HTML (balises <meta>), on y renseigne généralement le titre, la description et les mots clés qui résument le contenu texte de la page, pour faciliter la tâche des robots (ou « crawlers ») qui indexent le web.
  • Le texte (« légende », « notice », « infobulle ») qui accompagne une image dans une publication: dans la page web contenant l’image, les éléments de code HTML comme ALT, CAPTION, FIGURE, FIGCAPTION et d’autres peuvent être utilisés pour que certaines informations soient lisibles par les crawlers et par les lecteurs. On peut donc trouver des informations de crédit ou de copyright dans ces champs HTML, sans qu’ils soient présents dans le fichier image lui-même.

C’est sur cette confusion que repose souvent l’alibi de nombreux éditeurs en ligne (voir notre article sur la disparition des métadonnées dans la presse) : publier en HTML les informations de crédit/copyright ne justifie en rien le fait d’effacer les métadonnées du fichier image lui-même, car le code HTML est celui de la page et non de l’image.

Quels sont les différents types de métadonnée ?

Pour les images, il existe 3 types de métadonnées, correspondant à des normes définies à des époques différentes et pour des usages différents … Vous êtes déjà perdu ? Nous allons simplifier tout ça, c’est promis! Choisissez votre niveau (expert : cliquez sur « + »):

EXIF (Exchangeable image file format)
Principalement des informations techniques sur un cliché (paramètres de l'appareil photo : ouverture, vitesse d'obturation). Elles sont pour la plupart remplies automatiquement par l’appareil

Marque et Modèle
Date du cliché
Vitesse d’obturation
Exposition
Ouverture du diaphragme
Sensibilité (ISO)
Distance focale
Objectif
Flash activé ou désactivé
Source lumineuse
Coordonnées GPS
Copyright

plus d’informations : métadonnées EXIF

IPTC (International Press Telecommunications Council)
Informations sur l'auteur d'une image et le sujet de la photo (coordonnées, mots clés...). Elles sont généralement remplies manuellement par le photographe et complétées par les agences

Nom de l’auteur
Adresse
Numéro de téléphone
Adresse email
Site web
Licence
Pays où a été prise la photo
Mots-clés

Aujourd’hui, ces données IPTC font partie du système XMP
plus d’informations : métadonnées IPTC

XMP (Extensible Metadata Platform)
Il s'agit de la norme de métadonnées la plus récente. Ce format permet de stocker des informations très variées, car il est basé sur XML, donc extensible.

Elle reprend entre autre l’ensemble des informations EXIF et IPTC et en ajoute de nombreuses autres. Elle permet également de renseigner certains champs en plusieurs langues (titre, description, licence…).
plus d’informations : métadonnées XMP

 

En tant que photographe, ce que vous devez faire avec vos métadonnées

Pourquoi les remplir?

Lorsque votre photo est publiée sur internet, tout le monde peut la prendre.

La photo (disons un JPG, mais c’est vrai pour les PNG, les TIFF…) est publiée et visible via un navigateur web : elle peut donc être téléchargée et republiée ailleurs, hors de son contexte initial. Comment ? Clic-droit-enregistrer-sous, afficher le code source de la page, et autres astuces qu’on trouve partout en trois clics.

L’utilité des métadonnées, c’est d’embarquer des informations dans le même fichier que vos pixels. Si le fichier JPG est publié dans une nouvelle page qui ne mentionne pas la source (ou l’auteur, la description de la photo, ses droits), ses métadonnées, elles, contiennent toujours l’info. En théorie… (voir notre enquête sur la disparition des métadonnées sur le web).

Qui les lit et comment?

Les “honnêtes gens” — ne riez pas —, les iconographes, les professionnels qui veulent savoir qui créditer, les journalistes qui veulent être sûrs de leur source.

Pour lire des métadonnées, on peut soit ouvrir l’image sous un logiciel d’édition d’images, soit utiliser des plugins sur la plupart des navigateurs. Dans tous les cas cela demande un petit effort, le travail d’iconographie est parfois proche de l’enquête policière!

Lorsque les métadonnées sont absentes, il reste en dernier recours à faire une recherche inversée sur un moteur de recherche d’images. Sur Google Image ou Tineye, c’est sans garantie de résultat car ils ne feront que vous renvoyer à la page où ces images ont été trouvées.

En revanche, sur IMATAG.com/search, le seul moteur de recherche image qui ne référence que des photos créditées, vous pourrez faire une recherche inversée et connaître, en retour, les détails sur l’auteur ou la source ou l’agence qui ont été trouvés par nos robots (dans les métadonnées ou suite à l’analyse de la page).

Lesquelles sont vraiment utiles ?

Vous êtes un photographe ou une agence : votre crédit et votre copyright doivent faire partie de la photo. C’est donc ces champs de métadonnée que vous devez remplir en priorité.

Vous photographiez un sujet : la date, le lieu, la description, les personnes photographiées, tout cela fait partie de la photo. Ces champs de métadonnée sont donc importants, s’ils étaient systématiquement remplis et préservés, il n’y aurait plus de fake news !

En bref, les métadonnées sont utiles, certaines plus que d’autres :

  • crédit,
  • droits,
  • auteur,
  • titre,
  • description,
  • mots clé,
  • date,
  • lieu,
  • vos coordonnées,
  • votre site web,
  • instructions d’utilisation…

Comment remplir ces champs?

Avec des éditeurs du marché, Lightroom est le plus connu mais beaucoup de logiciels de retouche ou de composition le permettent, de façon plus ou moins intuitive.

Le problème c’est que le moment où vous éditez sur Lightroom et le moment où vous diffusez votre photo sont parfois très éloignés.

Ainsi, c’est avant de diffuser une photo (envoi par mail à l’éditeur, un weTransfer à votre agent, un post sur les réseaux sociaux, un push sur votre site web…) que l’on se rend compte qu’on n’a pas mis tous les mots clés qu’on voulait, qu’on n’est pas sûr d’avoir bien mis notre adresse, que le titre est dans la bonne langue, etc…

Donc, soyons clairs: nous n’allons pas vous faire un cours sur Lightroom mais plutôt sur notre éditeur de métadonnées préféré : celui d’IMATAG.

C’est tout simple:

Vous avez téléchargé vos photos sur votre photothèque en ligne IMATAG, avec ou sans métadonnées.

Cliquez sur l’icône “métadonnées” de votre photo et laissez-vous guider:

IMATAG a sélectionné pour vous les champs les plus importants, vous n’avez pas besoin de savoir s’ils sont dans les IPTC, les XMP, les EXIFS…

 

Ils sont classés par ordre de priorité en trois onglets : Basique, Avancé, et la Vue détaillée.

vue simplifiée des métadonnées essentielles

vue basique : l’essentiel des métadonnées à renseigner

édition des métadonnées avancées

vue avancée : vue organisée des principales métadonnées à renseigner

vue complète des métadonnées, en arborescence

vue complète : arborescence des métadonnées par type

Changez, complétez, retirez tous les champs que vous souhaitez. Lorsque vous avez terminé, vous pouvez soit partager directement cette photo avec un destinataire, votre réseau social, ou la télécharger pour une publication : les métadonnées que vous avez saisies accompagnent votre photo.

Vous pouvez à tout instant réinitialiser les métadonnées à leur valeur d’origine (lors de leur chargement dans IMATAG) en cliquant sur le bouton « Voir les métadonnées originales » puis « Tout réinitialiser » dans l’onglet « Voir les métadonnées de l’image».

Essayez IMATAG, c’est gratuit : télécharger mes photos